Managerin profiili: Thomas Bertolino

GPRO Profiili

Kuva
Tue GPRO'n tulevaa kehitystä alkamalla supporteriksi!
Helmet
Auton väri
Nimi:Thomas Bertolino
Maa: Ranska
Sukupuoli:Mies
Liittynyt:2.07.2009
Viimeksi aktiivinen: Tänään klo 00:03:16
Forum viestit:1781  (Etsi viestit)
Tilastot
GPRO Trophyt: 0
GP-Kilpailut:0 (927)
Pisteet:0 (1981)
Voitot:0 (71)
Podiumit:0 (161)
Paalupaikat:0 (79)
Nop. kierr.:0 (57)
Pistettä/kilpailu: - (2.14)
Sertifiointi: Manageri on läpäissyt GPRO sertifiointi testin! (20.07.2009)
Saavutukset:

56% saavutettu

(197/352)
Ratakohtaiset tilastot  |  Kilpailu ansioluettelo

Yhteystiedot

Sähköposti: Piilotettu
Postilaatikko: Lähetä yksityisviesti Thomas Bertolino Lähetä yksityisviesti
Ystäväluettelo: Sign in to add this manager
 Facebook:
 Twitter:
 Skype:-

Pika faktat

Ensimmäinen GP: Kausi 15, Kilpailu 6
Kirjautumiskerrat:8734
GPRO:ssa vietetty aika:7227.8 Tuntia
Pituus:-
Paino:-
Syntymäaika: -
Syntymäpaikka:-
Asuinpaikka:-
Siviilisääty:Suhteessa

Game data overview

Ryhmä:Master - 4
Kausi sijoitus:20
Varallisuus: $??.???.???
Kuljettaja: Dennis Klingmann (154)
Tek Joht.: Giampolo Marmorini (107)
Henkilöstö Overall:26
Renk.: blank
Tiimin nimi: French Kiss - FRA 1
Team position:29
Pistettä:0

Sponsorit

-
-
-
-
-
  • Managerin ura
  • Managerin historia
  • Saavutukset
  • Tiimi historia
  • Kuljettaja historia
  • Muut tilastot
  • Muut asiat
Managerin Thomas Bertolino merkinnät (Viimeksi päivitetty: 20.04.2019, 22:39:42)
• Victoires (71) : 7 en Rookie // 34 en Amateur // 18 en Pro // 12 en Masters
• Podiums (161) : 11 en Rookie // 75 en Amateur // 56 en Pro // 19 en Masters
• Poles position (79) : 12 en Rookie // 28 en Amateur // 28 en Pro // 11 en Masters
• Meilleurs tours (57) : 4 en Rookie // 17 en Amateur // 23 en Pro // 13 en Masters

• Premières courses : S15 R6 en Rookie // S18 R1 en Amateur // S19 R1 en Pro // S41 R1 en Masters // S68 R1 en Elite
• Premières courses dans les points : S15 R8 en Rookie // S18 R1 en Amateur // S19 R4 en Pro // S41R15 en Masters
• Premières victoires : S17 R1 à Adelaïde en Rookie // S18 R5 au Ricard en Amateur // S28 R3 à Singapour en Pro // S44 R1 à Kaunas en Masters

• Saisons GPRO : 54
• Saisons en Rookie : 3 (Meilleur classement : 1er)
• Saisons en Amateur : 18 (Meilleur classement : 1er)
• Saisons en Pro : 22 (Meilleur classement : 1er)
• Saisons en Masters : 9 (Meilleur classement : 1er)
• Saisons en Elite : 2 (Meilleur classement : 28e)

• 1 titre en rookie (S17) & 3 titres en Amateurs (S36, S52 et S61) & 1 titre en Pro (S40) & 1 titre en Masters (S67)
• 9 promotions : Rookie => Amateur (S17/18), Amateur => Pro (S18/19, S24/25, S36/37, S52/53 & S61/62), Pro => Masters (S40/41 & 55/56 & 64/65), Masters => Elite (S67/68)
• 7 relégations : Pro => Amateur (S20/21 & S31/32), Masters => Pro (S44/45, S57/58 & S69/70), Pro => Amateur (S46/47 & S59/60)

• 2 victoires en Cup (S17, Rookie & S64, Pro)
• Finaliste de la Cup (S24, S36, S52 et S61 Amateur / S67 en Masters)
• 1/2 finaliste de la Cup (S18 et S22 en Amateur / S45 & S55 en Pro / S42 en Masters)

• Big Race : 3e Pro en S55 (76e au général), 24e en Masters en S56 (41e au général), 5e Pro en S64 (51e au général), 7e Masters en S67 (21e au général).

• Nombre de Teams différents : 3
• Team Francophone : 2 (Racing Performance & French Kiss)
• Team étranger : 1 (Rainbow Team)
• Plus longue période dans un team : 45 saisons (French Kiss S26 à S70)
• Meilleur classement team : 1er (S67, French Kiss)

• 1 titre par équipe (S67) & 1 TeamCup (S67)

• VICTOIRES à Adelaïde, Jerez, Monte Carlo, Silverstone, Kyalami, Brasilia, Montréal, Paul Ricard, Yas Marina, Sepang, Laguna Seca, Zolder, Melbourne, Imola, Silverstone, Hungaroring, Estoril, Singapour, Monza, Istanbul, Barcelone, Ahvenisto, Yeongam, New Delhi, Buenos Aires, Kaunas, Sochi, Fuji, Bucarest, Sakhir, Magny Cours, Brands Hatch, Portimao, Interlagos, Avus, Austin, Mexico et Mugello.

• 22 HATTRICKS (Monte Carlo, Estoril, Imola, Ahvenisto, Hungaroring, New Delhi, Sakhir (x2), Montréal, Interlagos, Adelaïde, Mexico, Anderstorp, Jerez, Zolder et Mugello)

• 3 GRAND CHELEM (Adelaïde et Estoril)

• VICTOIRES : 71
Victoires sur le sec : 48
Victoires sous la pluie : 11
Victoire course mixte : 12

• PNEUS en PRO/MASTERS/ELITE :
8 saisons en Dunlop (meilleur classement : 1e avec 83 pts en Pro / 18e avec 17 pts en Masters)
9 saisons en Yokohama (meilleur classement : 7e avec 38 pts en Pro)
3 saisons en Bad Year (meilleur classement : 4e avec 60 pts en Pro / 8e avec 26 pts en Masters)
3 saisons en Avonn (meilleur classement : 7e avec 28 pts en Pro )
2 saisons en Bridgestone (meilleur classement : 3e avec 44 points en Masters)
2 saisons en Michelin (Meilleur classement : 1er en Masters avec 106 points / 2e avec 126 points en Pro)
2 saisons en Pirelli (meilleur classement : 19e avec 3 pts en Pro)

Dernière victoire : Yas Marina S67 R13 (Masters)
Dernière pole position : Avus S67 R17 (Masters)
Dernier meilleur tour : Portimao S67 R15 (Masters)
Dernier Hattrick : Zolder S67 R11 (Masters)
Dernier podium : Portimao S67 R15 (Masters)
Derniers points : Brno S67 R16 (Masters)
Dernière promotion : S67/68 (Masters => Elite)
Dernière relégation : S69/70 (Elite => Masters)

• FINANCES :
49 saisons en positif et 5 saisons en négatif.
Meilleure saison : S52 = + 190M (1er au Chpt/Amateur)
Pire saison : S44 = - 4M (Déficit volontaire , 8e/Masters)

S15 : Découverte du jeu en cours de saison.
S16 : Regroupement de 12 managers français dans le même groupe rookie pour se tirer la bourre. Saison d'apprentissage avec mauvais pilote.
S17 : Dispatch des 10 managers restants en deux groupes de 5 pour favoriser les promotions. Grosse saison et superbe bagarre jusqu'aux derniers tours de la dernière course avec Clément Collin que je bats au nombre de victoires (116 points chacun). Très bon choix de pilote que je garde en Amateurs.
S18 : Sur la lancée et avec le même pilote, je termine 2e du chpt et file vers les Pros avec plusieurs victoires au compteur. Création du team Racing Performance.
S19 : Pas encore assez aguerri pour ce niveau, je galère à cause de risques trop modérés. Je roulais à l'époque avec 30 ou 40 en CT au maximum !
S20 : Même problème.
S21 : Retour en Amateurs après deux saisons frustrantes. Objectif : remettre les finances et le package à niveau en 4 saisons avant de revenir en Pro.
S22 : Saison au frein à main pour ne pas monter. Finances en hausse.
S23 : Nouveau pilote et saison de transition.
S24 : Saison de promotion avec bagarre à 3 pour le titre. Toute la saison dans les points sauf au dernier GP (9e) où un arrêt au dernier tour me coûte le titre (103 pts contre 101), un sponsor (28 courses à 1.8M) qui part avec le champion et un achievement.
S25 : Grosses difficultés pour se maintenir et pour trouver un pilote décent. Les finances en souffrent et les sponsors se font rares.
S26 : De plus en plus sur la corde financièrement. Je résiste mais la suite en Pro s'annonce très compliquée.
S27 : Choix de passer en Pirelli par économie et de redescendre en Amateurs mais finalement je me maintiens grâce à un pilote typé pluie.
S28 : Nouveau pilote et niveau du groupe en baisse. 1 victoire mais 1 course manquée qui me coûte très cher. Je termine à 7 points de la promotion.
S29 : La deuxième saison avec le même pilote s'avère très décevante. Le niveau du groupe a largement augmenté et le maintien est difficile à cause de finances difficiles. Je stagne !
S30 : Grosse galère pour trouver un pilote valable. Après deux essais infructueux, j'en chope un avec un gros potentiel mais il me fait deux start crashs sur les 3 premiers GP. Les finances sont en berne et le maintien difficile malgré mes 6 points.
S31 : Pilote prometteur mais pilote jeune donc beaucoup de DM. Obligé de limiter les risks et les levels pièces pour sauvegarder les finances mais peut être pas la meilleure solution car la motivation ne grimpe pas. Random sur les courses où j'avais décidé de forcer. Bref, après de longues saisons de galère à survivre en Pro, je lâche et je retourne en Amateurs mais j'oublie de prendre un nouveau pilote avant.
S32 : Problème de pilotes au départ. 1ère course avec un pilote random, 2e course avec un pilote de secours. Une fois un pilote décent signé, l'objectif est tourné vers les finances.
S33 : Contrat non reconduit pour le pilote. Changement de pilote pour quelques courses en attendant l'oiseau rare. Les finances remontent trop doucement, faute de sponsors. Nouveau pilote pour deux saisons mais marché très difficile. Finalement pilote avec talent limité, bien pour le maintien mais trop court pour la montée.
S34 : On déroule et les finances remontent.
S35 : Saison spéciale avec 6 promotions par groupe en Amateurs. Pied sur le frein toute la saison pour finir les courses entre la 7e et la 12e place. Très frustrant car le potentiel pour marquer beaucoup de points sans monter était là et pas simple pour préparer la suivante (promotion). Je trouve enfin le pilote qui va me faire monter en une saison 1/2, tout en améliorant encore mes finances. Le but étant de remonter en Pro avec plus de 100M.
S36 : Saison de promotion. Amélioration package et stabilisation finances. Objectif : le titre / Objectif réussi avec plusieurs victoires (7) au compteur, 13 podiums. 1 start crash. Finances et package en hausse. Parti pour faire le doublé Chpt-Cup mais je fais l'impasse en finale pour privilégier les finances.
S37 : Objectif maintien. Tout va dépendre de mon futur pilote. Objectif de monter en Masters en deux saisons avec amélioration progressive du staff et du pilote.
S38 : Objectif promotion mais concurrence plus forte et nombreuse que prévue. Objectif promotion manqué (4e). Sur la liste d'attente mais peu de spots libres. Très grosse concurrence dont le meilleur des Pros en S38 (Sarocka). Obligé de taper fortement dans le budget pour être au niveau. Quelques galères (start crash, randoms) alors que mon niveau de cette saison m'aurait permis de dominer d'autres groupes Pros. Pas de victoire, pas de pole, pas de titre et de grosses inquiétudes pour la suite car il va falloir retrouver un pilote de ce calibre. En revanche, ne pas monter est un mal pour un bien car mon package n'est pas prêt et j'aimerai choper le titre en Pro.
S39 : Nouveau pilote. Objectif maintien avec montée en puissance pour rejouer la promotion la saison prochaine. Essayer de remonter le budget./ Maintien assuré facilement avec même une victoire au compteur. Finances en hausse grâce aux Avonn. En revanche 2 start crashes et une fin de saison moyenne.
S40 : Objectif promotion dans un groupe toujours aussi homogène et compétitif. Maintenir les finances. Malheureusement pilote sans motivation en début de saison. => Mauvais début de saison (2 randoms) et grosse concurrence avec pneus Hancock et Continental. Finalement tout le monde se calme après 4/5 courses et je peux monter en puissance et enchainer les gros résultats. J'assure le titre facilement faute de grosse concurrence. Après plusieurs saisons de très haut niveau, le P7 est devenu l'un des plus faibles et ça m'a bien facilité les choses. Pas mal de randoms et autres problèmes de sponsors me font réaliser somme toute une saison moyenne et une arrivée en Masters pas au niveau escompté.
S41 : Première expérience en Masters. Pas de pilote, pas de sponsors actifs, un staff insuffisant, un DT Pro, la 26e caisse de mon groupe, bref, ça se présente pas au mieux. Ah si, j'ai encore pas mal de tunes et ça pourrait aider sur une saison qui s'annonce très coûteuse .... Objectif maintien bien évidemment et choix de pneu difficile. Choix sur Dunlop car groupe avec 13 Dunlop/3 Yokos/1 Hancock/1 Continental/21 Avonn/1 Pirelli. Finalement maintien obtenu grâce à deux points et surtout 4 managers qui finissent en négatif. Malgré une bonne stamina, je pars de trop loin sur la grille pour bien faire. Mes pits sont insuffisants et la motivation pilote ne monte pas, ce qui est primordial. Le talent de mon pilote est faible et bien évidemment son seul Fav track se passe sous la pluie. Si l'on ajoute deux start crashes au moment où ma motivation pilote était montée, on a une saison difficile mais enrichissante niveau expérience et qui me permet d'évaluer le niveau Masters et mes manques.
S42 : Je vise et j'obtiens un pilote avec 3 FT sur les 9 premiers GP. Malheureusement je le surpaye et ça m'aide pas pour les finances, surtout que je garde les Dunlop pour avoir un avantage de performance sur les Avonn. Les Yoko reviennent à la mode avec leur évolution et ça s'annonce compliquée. L'idée est d'assurer le maintien dans la première moitié de saison et ensuite de trouver un pilote pour le moyen terme avec salaire bas pour compenser la rupture de contrat de l'actuel. L'idée est d'en faire un bon pilote Masters en 1 saison 1/2 et ensuite se confronter aux meilleurs en sachant très bien que la promotion est une marche encore trop haute, faute de package adéquat. Bilan : Maintien plus facile que prévu dans un groupe faible et sur les freins. 5 fois dans les pts dont 2 FT et sous la pluie avec pilote talentueux. Un vilain start crash sur un FT où je pouvais viser la victoire. Maintien à plus de 10 pts avec 34 marqueurs. Saison bizarre qui promet une saison prochaine beaucoup plus difficile. Staff et testing pas au niveau. Pilote trop cher et qui n'arrive pas à se motiver, défaut rédhibitoire !
S43 : Changement de pilote en fin de saison dernière avec salaire bas. Pas de FT et groupe avec beaucoup de prétendants à la montée donc objectif maintien difficile. Pas d'avantage sur les pneus car beaucoup d'autres Dunlop (16) cette saison. Montée en puissance sur la saison avec maintien qui se jouera sans doute dans les derniers GP en espérant bonne saison en S44 / Maintien assuré à la dernière course et encore grâce à certains managers en négatif. Budget explosé pour rester compétitif. Le plus raisonnable et intelligent sur le long terme aurait été de lâcher et de redescendre tout de suite avec un budget encore conséquent mais l'envie de rester une saison de plus après avoir préparé mon pilote toute la saison a été plus forte. Je risque de le payer dans le futur mais un petit peu plus d'expérience à ce niveau me sera profitable. Financièrement le niveau Masters est très compliqué et la chasse aux sponsors encore plus. Heureusement que je n'étais pas dans le groupe le plus relevé.
S44 : Vu le nombre croissant de managers en Dunlop (18) et comme ma situation financière est délicate. J'ai choisi un type de pneus différent et osé (Bad Year). Première expérience avec ces pneus, chers mais qui vont me permettre de me démarquer et de compenser le faible talent de mon pilote. En revanche, financièrement, ça va être rapidement compliqué même avec de bons résultats. Donc choix pas suicidaire mais très dangereux. Mais comme j'arrive à mes limites en Masters et que je vais devoir dans un avenir assez proche de redescendre en Pro et même en Amateurs, autant le faire avec panache plutôt qu'une saison blanche ou une saison de plus pour le maintien qui sont à la longue usante. Le but est de voir comment ça se passe et ensuite de prendre une décision pour la suite. Et surtout de se faire plaisir ! // Beaucoup de plaisir en début de saison avec 2 victoires en 4 courses. Les Bad Year sous la pluie, c'est très efficace même avec un pilote peu talentueux. En revanche, sur le sec, malgré la durabilité, c'est inférieur aux Dunlop. Du coup, plus jamais dans les points de la saison, faute de pluie. Des places honorables tout de même mais un staff trop faible et donc trop de temps perdu aux stands pendant les courses. Possibilité tout de même de stabiliser les finances même avec ces pneus mais décision d'entamer la redescente jusqu'en Amateurs en se mettant en négatif avant le dernier GP avec recrutement du futur pilote Pro.
S45 : Mêmes objectifs que la saison dernière. Se faire plaisir et marquer un maximum de points avant de se remettre en négatif et filer en Amateurs. Difficile décision pour les pneus entre les Dunlop et les Bad Year. Finalement choix des Bad Year en espérant avoir plus de pluie que la saison dernière et pour essayer de mieux les comprendre et les exploiter. Mais aussi pour encore se démarquer, étant le seul du groupe avec ce manufacturier. Les finances sont au plus mal et il va falloir être avec les meilleurs à chaque course pour survivre. // Très bon début de saison avec 5 podiums consécutifs et 2 victoires sur les 10 premiers GP. Ensuite, soucis financiers pour pousser à chaque course. Fin de saison plus difficile et gros loupé pour la descente en négatif ! En effet, je suis condamné à rester en Pro pour 200 000$. De toute façon mon nouveau pilote Amateur reste au-dessus de 110 et donc je l'aurais perdu. Je perds une saison dans mon plan de restructuration.
S46 : Pas de pilote Pro, des finances très incertaines et une caisse qui commence à descendre en levels. Décision d'abandonner les Bad Year afin de pouvoir mettre un salaire conséquent pour mon futur pilote. Donc Dunlop et nouveau pilote moyen+ et cher. Pas de DT car avec ou sans, c'est un peu la même en course, pas de testing, pas de sponsors. Objectif de ramener un maximum de points pour le team même si cela va s'avérer plus compliquer au fur et à mesure. // Saison encore plus galère que prévue. Un bon début de saison avec quelques points et un podium. Start crash au GP5. Ensuite, trop juste financièrement pour être compétitif. Je ne rentre plus que deux fois dans les points et obligé de faire beaucoup d'impasses. Je me concentre donc sur mon futur pilote Amateur et j'essaye de bien gérer cette fois ma descente. Comme d'hab, je fais une erreur sur le salaire du pilote visé, je le loupe et me retrouve en négatif, dans l'impossibilité de choper un pilote et de bien maitriser mon retour en Amateur. Pour la dernière course, je vise de la terminer mais en dehors de 90% pour rester en négatif. Finalement, pour quelques mètres ou quelques secondes, je termine dans les 90% et donc je repasse en positif : l'horreur !! Je contacte les administrateurs pour comprendre car j'avais bien géré le coup en parcourant 49 tours sur 55 (89%). Ils se rendent compte que la règle n'est pas assez précise et explicite et me donne raison. Ce sera donc la Jurisprudence Bertolino :) Du coup, je descends bien en Amateurs en restant en négatif : Ouf ! Une nouvelle saison en Pro aurait pu m'être fatale quant à ma motivation. En tout cas, j'ai beaucoup appris sur le dossier descente forcée. Un dossier compliqué si on ne veut pas trop taper dans le staff.
S47 : Pas de pilote amateur chopé avant redescente donc confrontation au marché normal. Finalement satisfait avec la signature d'un pilote honorable et pas trop cher qui devrait me permettre de faire des places dans le top 12 sans trop forcer et d'assurer un maintien facile, tout en remontant les finances. Reconduction contrat pour la saison prochaine et descente des levels pièces au fur et à mesure de la saison. Priorité aux sponsors car ça doit faire plus de deux saisons que je fais sans.
S48 : Finances en hausse. Pilote reconduit pour une 3e saison (S49). Objectif de faire des top 10 sans forcer. Mais attention car groupe faible et peu de prétendants à la promotion. Testing avantageux donc quelques séances prévues. 2FT mais dangereux de marquer trop de points donc sans doute une bonne partie de la saison en CT0. Enfin 1 sponsor signé, d'autres en vue // A part une boulette sur des downgrades oubliés avant course (Abandon), 13 fois dans le Top 10 sans forcer (CT<30), 2 randoms, 3 poles et une 8e place au Chpt. Environ 50M de bénéfices alors que je n'ai gardé mon sponsor actif que 9 courses. Mode économique avec finalement qu'une seule séance de testing et très peu de training pilote. Sa motivation grandissante compensant cela. 1 victoire en FT et random sur le 2e FT. Groupe néanmoins faible avec peu de promoteurs attritrés. Sans doute beaucoup se réservaient pour la saison suivante ? Quelques soucis avec mes sponsors, plusieurs négos abandonnées à cause de concurrence. Gros downgrades en fin de saison donc sans doute moins de facilités en S49 .... A suivre ...
S49 : Groupe nettement plus relevé que la saison passée. Rapidement éliminé de la Cup, la faute à un tirage très difficile face à un promoteur malgré ma 9e place au Chpt. Pilote vieillissant qui a besoin de training pour garder son niveau. Impossible de rentrer dans les points avec CT faible. Recherche du futur pilote "long terme" pour signature fin de saison. Objectif : FT au GP8. Sinon essayer d'être toujours dans le top 15 sans forcer.
S50 : Après avoir recruté un nouveau jeune pilote long terme en fin de saison dernière, je me lance dans un défi compliqué. Me maintenir avec un pilote peu endurant (<10). Au programme fitness et testing, malheureusement très coûteux en début de saison afin d'arriver au mieux au GP5 (FT). Finalement en position de faire un podium dès le 2e GP mais un random me repousse à la 12e place. Départ sur la grille autour de la 20e place. 2 jolis points au GP3 et donc optimisme pour mon FT et pour le maintien. En plus, les règles en Amateurs ne donnent que 10 descentes cette saison au lieu de 15 et donc maintien a priori tranquille. // Maintien acquis facilement avec même plusieurs courses consécutives dans les points sans trop forcer. Partagé entre un vrai relâchement pour baisser la motivation et l'OA pour resignature et continuer à faire de bons résultats pour l'évolution et pérennité de mes sponsors. // Finalement saison prometteuse avec une belle 9e place au chpt, 9 fois dans les points et 13 fois dans le top 14, le tout sans forcer.
S51 : Objectif double resignature à mi-saison. OA pilote à 116 en début de saison. Continuer à faire progresser le pilote même si le testing va être de nouveau usant. Monter en puissance après reconduction contrats pour finir fort la saison et enchainer avec saison de promotion en S52. Objectif 5e place au chpt. // Objectif resignature pilote atteint. En revanche, beaucoup de promoteurs potentiels cette saison (6 ou 7) et donc difficile de rentrer dans les gros points. Bonne fin de saison avec objectifs atteints. Package solide pour attaquer saison de promotion.
S52 : Objectif promotion et titre selon concurrence // Objectif titre atteint avec 9 victoires et 15 podiums malgré un Espagnol qui a roulé avec de très gros risks toute la saison et qui gagne la Cup. Le plus rapide aux essais. 2 randoms et 2 impasses dans la saison. Bonne gestion des sponsors. Amélioration des finances. Bref, une saison presque parfaite et un package solide pour le retour en Pro où le choix des pneus va être primordial pour un maintien pas simple lors de la première saison.
S53 : Objectif maintien en début ou fin de saison. Au milieu, gestion OA pilote pour prolongations contrats. Le but étant d'essayer de rester trois saisons en Pro dont la dernière de promotion. Stabiliser les finances. // Maintien très facile finalement. Pilote re-signé deux fois mais un DNS qui me coûte cher. Quelques difficultés avec les sponsors.
S54 : Objectif maintien avec FT au GP1. Choix des Avonn pour cette fois, vraiment stabiliser les finances. Re-signer pilote au GP8 et ensuite mise en condition pour saison de promotion en S55. // Victoire au 1er GP. 7 fois dans les points. Renouvellement contrat bien géré. Avonn, choix parfait pour le maintien. Finances stabilisées. Préparation satisfaisante pour la promotion.
S55 : Arrivée surprise de l'Energie pilote. Donc ça change un peu la donne, surtout en pro et pour une saison de promotion. L'objectif est le titre mais j'ai un gros poisson dans mon groupe avec une meilleure caisse et de grosses finances ... // Saison très frustrante face à cet ogre hongrois (Veres Tamas), meilleur Pro de la saison. Le P10 est de loin le groupe le plus relevé de la saison donc le palmarès ne s'étoffe pas comme j'aurais pu le faire dans n'importe quel autre groupe et donc pas de titre, pas de Cup. Juste deux petites victoires et 10 podiums quand même, agrémentés d'une belle 3e place à la Big Race Pro. Après un début de saison SPA pour tester et comprendre, je suis revenu au Fitness pour préparer la suite. Du coup, des CT très bas car peu d'énergie au départ de chaque course. En revanche, du coup, des finances stabilisées, ce qui augure de bonnes choses pour la suite.
S56 : Choix des Bad Year pour se démarquer et assurer le maintien sur les courses pluie. Bonne durabilité pour le testing et qui compense un peu en performances par rapport aux Dunlop, omniprésents dans ce groupe. Objectif, renouvellement contrat X2 avant GP4. Donc début de saison tranquille avec montée en puissance tout au long de la saison. Track testing peu usant donc beaucoup de sessions au programme ainsi que du training pilote. L'objectif est d'être prêt pour une grosse saison 57. // Saison plutôt réussie avec deux victoires dont l'une sur le sec. Maintien plutôt facile. Groupe pas trop relevé. 11 sessions de testing. Un pilote trop court sur l'énergie et qui aurait besoin d'une saison supplémentaire de formation mais qui devrait faire l'affaire.
S57 : Fin de l'aventure avec ce pilote avec comme objectif d'aller chercher le titre Masters. Possibilité d'en changer si vraiment trop court pour le challenge. L'idée est de dépenser mon budget et de redescendre en Pro. Monter en Elite était tentant et réalisable mais ensuite le package est trop court pour espérer y faire quelque chose et j'ai un rdv avec mes Teammates. // Saison la plus sèche et la plus fraiche de l'histoire qui enraye tout mon plan et mon choix de prendre les Bridgestone. Si on ajoute trop de changements de pilotes alors que mon pilote long terme, à défaut d'être fort en énergie, aurait sans doute suffit pour relever le challenge grâce à sa régularité, un start crash sur un FT qui devait lancer enfin ma saison, quelques erreurs et voilà comment faire une saison moyenne. Néanmoins, je termine sur le podium et pourrait aller faire un tour en Elite mais je reste sur mon plan de descente pour mieux revenir.
S58 : L'objectif initial était de se faire plaisir toute la saison avant de se remettre en négatif et retourner en Amateurs. Finalement, je bascule à mi-saison sur un nouveau plan long terme après quelques bons résultats. Le titre est de toute façon injouable face à Tolmar donc autant préparer au mieux la suite. // Je loupe la descente car je n'abandonne pas à la dernière course et donc ne termine pas en négatif alors que j'avais 6 pièces à 99% au départ de la course.
S59 : Le seul point positif de ce loupé est que je trouve un nouveau pilote plus prometteur. Sinon saison off fumette bien monotone afin de repartir au mieux financièrement en Amateurs.
S60 : Opération amélioration des finances tout en préparant mon pilote pour jouer la montée en S61. La gestion des renouvellements contrats est tendue mais réussie. Saison en CT0 ou presque. Groupe assez faible. Maintien facile mais incertitudes sur les futurs prétendants.
S61 : Bagarre à deux pour le titre finalement. Bonne augmentation des finances. Mon adversaire direct disparait en fin de saison. Dernier GP fumette qui m'empêche de faire le doublé. Bonne saison de promotion avec 14 podiums.
S62 : Retour en Pro dans un groupe apparemment relevé. Choix des Avonn pour stabiliser, voire améliorer les finances et pour se démarquer des Dunlop et Yoko qui reviennent à la mode. Maintien prévu en deuxième partie de saison avec 2 FT aux GP12 et 13. // Saison plutôt chaude et GP loterie quand les T°C collent avec les Avonn. Du coup, fin de saison tendue pour assurer le maintien. Obligé de taper dans du level 8 et donc dans les finances pour être dans les points.
S63 : Choix des Yokos, plus performants pour éviter toute mauvaise surprise. Renouvellement contrat à gérer pour le GP6 puis montée en régime afin d'être au top en fin de saison. Groupe toujours assez relevé. Objectif 5e ou 6e du Chpt et équilibrage des finances malgré de nombreux testing en fin de saison.
S64 : Début de championnat avec pilote sans motivation ou presque. Groupe toujours aussi relevé d'où le choix des Michelin pour jouer le titre. Début de saison difficile avec beaucoup d'attaquants. Montée en puissance progressive tout en essayant d'éviter le training Spa. Bonne deuxième partie de saison mais insuffisant pour revenir sur Neves qui termine meilleur Pro de la saison à utilisation continue du Spa. Je lui chope la Cup quand même et termine à 9 points. Bilan financier plutôt bon malgré les Michelin.
S65 : Choix des Yoko par économie et pour être au mieux sous la pluie. La chance d'avoir mon seul FT de la saison sous la pluie justement et donc Hattrick à un rien du Grand Chelem. Maintien assuré juste sur une course. On continue le perfectionnement du pilote.
S66 : Objectif maintien avec montée en puissance sur le dernier tiers de la saison. Choix des Dunlop car Yoko trop justes sur le sec. Pas de FT.
S67 : Début de saison avec encore un pilote sans motivation mais mes finances me permettent de prendre les Michelin. Du coup, l'objectif est le titre dans un groupe qui semble abordable. Mais le Graal reste le titre par équipes et on a enfin une saison où l'on pourrait aller au bout sans gros adversaires directs. // Je gagne le titre Masters sans trop de problème et on fait le doublé Champ/Cup par équipes après une finale de Cup épique contre les PSC Green Cobra.
S68 : Première expérience en Elite avec un package très faible mais des finances solides. L'ambition est d'apprendre et essayer de s'amuser un peu mais sans pour autant y rester. Plutôt que de reprendre les Michelin comme sans doute la majorité, j'opte pour les Bridg et leur faramineux coût afin de me démarquer et d'espérer faire une ou deux perfs sur la saison. Mais le plus dur est de tenir financièrement face à des adversaires d'un tout autre niveau. Le gap entre les meilleurs élites et Masters est énorme donc difficile de rentrer dans le top 20. Petit moment de gloire au GP3 où j'ai été l'espace d'un instant 4e de la course mais 9 DM m'ont repoussé à une honorable 10e place. J'ai toujours mon vieux pilote qui décline et je ne peux faire de testing si je veux survivre. Je savais que le niveau était relevé, c'est encore pire que prévu et du coup, c'est juste démoralisant. Je vais donc vite redescendre afin de retrouver des levels plus attrayants.
S69 : Descente en Masters loupée pour cause de non-abandon à la dernière course malgré 6 pièces à 100% d'usure au départ du GP !? Du coup, première saison off véritable sur Gpro avec des Pirelli ou comment perdre ses bonnes habitudes sur le jeu.
S70 : Descente en Masters avec pilote. Package et finances moyennes. On va quand même essayer de s'amuser un peu et de remettre la machine en route. Objectif : Essayer d'être pas loin des meilleurs et de filer en Pro avec mise en négatif.