Zandvoort

Circuit Données techniques
Pays: Pays-Bas Puissance: 9
Date: Pas au calendrier Maniabilité: 13
Longueur de la course: 301.8km Accélération: 9
Tour: 71 Appuis: Moyenne
Longueur du tour: 4.251 km Dépassement: Normal
Vitesse moyenne: 235.49 km/h Rigidité de suspension: Dur
Nombre de GPs: 19 Consommation d'essence: Basse
Nombre de virages: 14 Usure des pneus: Moyenne
Temps entrée/sortie des stands: 22.5s Niveau de grip: Elevé
Catégorie: ex F1
Records
Voir les meilleurs temps de qualification de tous les managers
Saison Meilleur tour de qualifications
S51, R10
5 Fev , 2016
Jukka Sireni 1:04.807s
Saison Master
S68, R9
17 Jan. , 2019
David Jones-Winkley 1:06.374s
Saison Pro
S63, R6
20 Fev , 2018
Mihail Golovanov 1:07.194s
Saison Amateur
S44, R15
5 Déc. , 2014
Branislav Hrnjak 1:08.263s
Saison Rookie
S44, R15
5 Déc. , 2014
David Bittermann 1:10.868s
Voir les meilleurs temps au tour de tous les managers
Saison Record du circuit
S63, R6
20 Fev , 2018
Miel Soeterbroek 1:04.982s
Saison Master
S63, R6
20 Fev , 2018
Rui Silva 1:06.053s
Saison Pro
S63, R6
20 Fev , 2018
Kris Kilsby 1:06.877s
Saison Amateur
S44, R15
5 Déc. , 2014
Maxim Egorov 1:08.121s
Saison Rookie
S44, R15
5 Déc. , 2014
Bane Skakavac 1:09.789s
Description

Zandvoort est elle-même l'une des stations balnéaires les plus populaires de Hollande, en partie en raison de sa proximité avec Amsterdam. Il y a de nombreux hôtels de plage et de restauration pour tous les goûts. Le terrain est constitué de dunes de sable avec quelques arbres. Cette caractéristique en fait l'une des meilleures installations pour la visualisation en Formule Un. Étant dans le pays des dunes, Zandvoort est légèrement vallonné et compte plusieurs changements d'élévation, en particulier le célèbre virage Scheivlak, en descente et à droite. Les virages ont un grand nombre d'angles et de pentes différents. L'épingle à cheveux Tarzan à la fin de la ligne droite des stands, a été l'un des virages les plus célèbres de la course automobile. Jusqu'à ce que la Formule Un devienne fondue de chicanes et en installe à Zandvoort, il y avait une ligne droite arrière très rapide. Lorsque le vent souffle, le sable est un danger supplémentaire.

Zandvoort a été ouvert en 1948 et a accueilli certains événements hors championnat jusqu'en 1952, quand il a accueilli le Grand Prix des Pays-Bas. Pour les dix premières années, la planification du GP a été sporadique. De 1970 à 1985, un Grand Prix a été accueilli à Zandvoort presque chaque année.

Les courses à Zandvoort ont vu des batailles mémorables. Les pilotes et constructeurs britanniques ont largement dominé dans les années 60. Dans la course de 1970, Piers Courage, un héritier du géant brassicole britannique Courage, eut un accident, se retourna et brûla. Courage n'a pas survécu. Le largement sous-évalué et oublié Jackie Ickx sur Ferrari retourna à la victoire en 1971 après un duel vraiment magnifique prolongé sous la pluie avec Pedro Rodriguez.
Jackie Stewart a ensuite été président de la Grand Prix Drivers' Association (GPDA). Parmi d'autres considérations de sécurité, ce groupe a fait campagne pour l'amélioration du circuit. Après avoir raté 1972 car la piste a été jugé dangereuse, la course fut de retour à Zandvoort en 1973 après qu'un million de dollars d'améliorations fut apporté. Roger Williamson a eu le malheur de tester l'un des nouvelles barrières Armco. Elle s'est partiellement effondrée et a agi comme un lanceur, envoyant la voiture de Williamson dans l'air. Il a atterri sur la piste, la tête en bas et en flammes. Dans un scénario qui rappelle étrangement l'Indy de 1955, David Purley, un ami proche de Williamson, a arrêté sa voiture et essaya en vain de libérer le piégé Williamson sous le regard des commissaires de piste n'offrant aucune aide. Lorsque le camion des pompiers est finalement arrivé, il était trop tard.

1974 voit le retour de Ferrari vers la gloire avec Niki Lauda en leader et Clay Regazzoni pour le doublé. En 1975, James Hunt et l'équipe Hesketh ont remporté leur première course en précédant les autres sur le changement de pneus pluie à sec, puis en retenant habilement la plus puissante Ferrari de Lauda dans les derniers tours.

L'Australien Alan Jones a remporté la course en 1979, complétant un hat-trick qui avait commencé à Hockenheim et s'était poursuivi au Österreicchring.

Ferrari était de retour dans le cercle des vainqueurs en 1982 avec Didier Pironi battant Nelson Piquet, moins de deux mois après la mort tragique de son coéquipier Villeneuve à Zolder en Belgique et un mois après la souffrance des blessures catastrophiques qu'il avait lui-même subi à Hockenheim.

René Arnoux et Patrick Tambay ont conduit Ferrari au doublé en 1983. Cet exploit a été reproduit par Alain Prost et Niki Lauda en 1984 pour McLaren-Porsche.
Pour la dernière course à Zandvoort un an plus tard, Prost et Lauda renverseront les choses, avec Lauda remportant superbement la course. Comme pour la piste de Zandvoort, cela fut la dernière année de Lauda en tant que pilote.

L'écrivain britannique respecté, Nigel Roebuck, a appelé Zandvoort «le plus grand circuit de course que la F1 n'ait jamais connu». En dépit de cet attribut, Zandvoort disparut du calendrier de Formule Un en 1986 et n'y a jamais retourné. Il manquait des choses qui importent vraiment, comme des suites et des installations adéquates pour l'élite des affaires. Peut importe que presque tout le monde le considérait comme un grand circuit pour la course.
Peut-être y a t'il un peu d'espoir, cependant, que Zandvoort soit rétabli, au lieu que la F1 n'aille à une autre atrocité remplie de chicanes. Le circuit a subi de grands changements et améliorations, le rendant compatible aux standards modernes.
(Adapté depuis Formula 1 History de Jerry Dorich ; www.circuit-zandvoort.nl)

Histoire
Saison Grand Prix Vainqueur Pole position Record du tour
1 2 Vladimir Islentiev
1h43:11.889s
Manuel Gonzalez
2:25.936s
Chris Whiting
1:13.005s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
2 15 Marcos Malfatti
1h36:01.827s
Giedrius Butkus
2:35.694s
Cristian Iorga
1:11.303s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
5 4 Petar Totev2
1h23:47.882s
Petar Totev2
2:14.343s
Maxim Kotov
1:08.728s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
6 17 Peter Helcmanovsky
1h23:39.993s
Peter Helcmanovsky
2:13.705s
Vladimir Islentiev
1:08.356s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
7 7 Maxim Kotov
1h22:04.313s
Maxim Kotov
2:12.066s
Harri Pakosta
1:07.311s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
9 17 Maxim Kotov2
1h31:20.517s
Gatis Laugalis1
2:27.425s
Gatis Laugalis1
1:06.945s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
12 4 Edijs Putniņš
1h22:08.285s
Edijs Putniņš
2:14.793s
Jari Aareskoski
1:07.692s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
15 11 Vladimir Islentiev2
1h21:29.646s
Vladimir Islentiev2
2:12.559s
Vladimir Islentiev2
1:06.555s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
18 8 Vladimir Islentiev2
1h21:05.095s
Vladimir Islentiev2
2:14.237s
Vladimir Islentiev2
1:06.389s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
25 7 Zdenek Hladik2
1h26:50.646s
Zdenek Hladik2
2:30.549s
Zdenek Hladik2
1:06.877s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
30 14 Justinas Smyšliajevas4
1h21:10.931s
Toygun Senler3
2:14.166s
Justinas Smyšliajevas4
1:06.552s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
33 4 João Monteiro
1h21:49.109s
Atis Praudins
2:14.384s
Jan Pavlicek
1:07.300s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
36 1 Toygun Senler4
1h23:22.261s
Toygun Senler4
2:32.518s
Wojciech Uzikowski
1:06.417s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
41 8 Toygun Senler5
1h25:31.259s
Rimantas Sagatas2
2:12.238s
Toygun Senler5
1:06.597s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
44 15 Maja Soren
1h20:54.907s
Roland Postle
2:13.061s
Maja Soren
1:06.517s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
51 10 Jan Pavlicek
1h20:23.106s
Jukka Sireni
2:10.709s
Jukka Sireni
1:06.182s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
57 3 Christos Bobolis3
1h20:40.443s
Christos Bobolis3
2:10.761s
Justinas Smyšliajevas4
1:05.098s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
63 6 Radek Sus
1h20:20.268s
Radek Sus
2:10.890s
Miel Soeterbroek
1:04.982s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course
68 9 Ioannis Dimitroglou4
1h20:41.778s
Ioannis Dimitroglou4
2:11.796s
Christos Bobolis4
1:05.582s
Résultats des qualifs
Résumé de course | Revoir la course